*CONFERENCE DE PRESSE DU GROUPE DE CONTACT DE LA « CARAVANE DES CHEFS TRADITIONNELS POUR LA PAIX AU CAMEROUN »*

Mercredi *17 juillet 2019* au *Monument de la Réunification à Yaoundé*

Mesdames et Messieurs,

Depuis des années qui nous parraissent désormais très longues, notre peuple souffre. Il ne souffre plus seulement des attaques terroristes extérieures qu’il condamne à l’unanimité et contre lesquelles nos vaillants militaires combattent jusqu’au sacrifice suprême.
Désormais, le mal est en plus interne. Notre peuple se déchire. Des camerounais s’entretuent. La haine et le tribalisme atteignent des sommets insoupçonnés. Chaque jour hélas, l’horizon s’obscurcit. Notre vivre ensemble est en péril.

Au prétexte de vouloir conquérir le pouvoir, de vouloir conserver le pouvoir, ou de vouloir une autonomie, certains de nos compatriotes n’hésitent pas à user de la violence, à causer la destruction et la désolation, à faire couler du sang.

Dans nos villes et villages, nous entendons les pleurs. Nous voyons des mares de sang. Nous constatons un exode forcé des populations.

Des familles sont détruites et des destins brisés. Cela n’a que trop duré.

Nous Chefs traditionnels, sommes ici aujourd’hui, à la suite de notre rencontre de Batchenga le 22 juin dernier, pour parler à nos enfants, à nos populations, à la communauté nationale.

Share:

Click to share on Twitter (opens in a new window)

Click to share on Facebook (opens in a new window)

Click to share on LinkedIn (opens in a new window)

Click to share on Telegram (opens in a new window)

Click to share on WhatsApp (opens in a new window)

Click to share on Skype (opens in a new window)

Similar items

Tweet

juillet 17, 2019

Pas de commentaire

Actualité

Cameroon

Peace Mission

Leave a comment
Cancel reply

Notify me of follow-up comments by email.

Notify me of new posts by email.
Call of the PACTNA

« En examinant le rôle des gardiens des traditions dans le contexte des sociétés modernes africaines, un appel est lancé aux gouvernements africains, afin qu’ils réexaminent la structure et la configuration des institutions traditionnelles ».

Share:

Click to share on Twitter (opens in a new window)

Click to share on Facebook (opens in a new window)

Click to share on LinkedIn (opens in a new window)
Click to share on Telegram (opens in a new window)

Click to share on WhatsApp (opens in a new window)

Click to share on Skype (opens in a new window)

Similar items


Click to share on Facebook (opens in a new window)